La voix de Calame

Lors du NaNoWrimo de Novembre, j’ai décidé de me lancer sur l’écriture du second tome de ma série fantastique, « Le Rivage des Âmes ». Après un désert créatif d’une année, à peine parsemé de quelques dizaines de milliers de mots, j’ai profité du défi que représentait le NaNo, à savoir écrire 50 000 mots en 30 jours, pour relancer un peu la machine. Et autant dire que le pari a largement été remporté !

Au terme des 50 000 mots, et des 30 jours, j’ai continué sur ma lancée en m’imposant un rythme de travail régulier, afin que celui-ci se transforme peu à peu en routine. J’ai souvent besoin de ce semblant de régularité pour m’y tenir, que ce soit en terme d’écriture ou toute autre activité. Si je laisse couler une journée, je sais qu’une deuxième suivra, puis trois, puis… Êtes-vous aussi comme ça ? :)

Compteur FinalAu final, ma seule interruption fut due à une angine sournoise, m’ayant mise sur le carreau pendant près de deux semaines. L’hiver semble avoir été virulent. Toutefois, 80 jours après m’être lancée dans ce second tome, j’ai mis le point final à ce joli pavé, le plus long récit que j’aie jamais conté :  106 056 mots.

Pour vous donner un petit exemple, le premier tome tournait autour des 60 000 mots. Mais rien d’étonnant à cela : beaucoup de choses ont changé au cours de ce second tome. En bien, je l’espère, mais ce sera à vous de me le dire ! 😉 Tout d’abord, le récit du deuxième opus est raconté par Calame, et non plus Petrichor. J’avais envie de fouiller les méandres de l’esprit de mon petit chasseur high-tech à la fossette joueuse, et je n’ai pas été déçue.

On me croirait presque organisée !

Si le premier tome se passait sur l’île abandonnée de Pavla, en un huit clos très limité en terme d’espace, celui-ci se déroule dans la ville d’Amissum, où vivent tous deux Petrichor et Calame. Élargir ainsi le cadre de leurs aventures offrait également un autre défi, puisqu’il fallait donner vie à ces lieux, vous aider à comprendre d’où ils viennent tous les deux, les enjeux de cet endroit. Ce fut un exercice périlleux et j’espère vraiment que le résultat vous plaira !

Enfin, ce fut également l’occasion de confronter mes deux grands solitaires à plusieurs autres personnages, provenant à la fois de leurs organisations respectives, mais aussi à de nouvelles têtes. Je me demande vraiment ce que vous penserez d’eux tous, j’espère que vous partagerez vos ressentis avec moi !

Je ne résiste pas à l’envie de reposer ici, sur ces lignes virtuelles, les quelques posts qui ont ponctué l’écriture du roman, partagés avec vous sur Facebook. Cela me permettra d’en garder une trace et j’espère que vous aimerez parcourir cette évolution, vous aussi !

(Si vous aviez suivi toutes ces mises à jour sur Facebook, je vous promets une petite mise à jour plus consistante bientôt, sur le projet que j’ai entamé à la suite de ce second tome de Petrichor. Quelques petits indices ? Si je vous dis : un professeur de province à la chevelure flamboyante et un marquis désinvolte à la réputation sulfureuse, cela vous suffit ? 😉 )

*  *  *  *  *

31 Octobre 2016 – Ohlala, plus que quelques heures avant le début du NaNoWriMo 2016 ! Voir tout le monde s’affairer, se préparer, régler les derniers détails ou, comme moi bien souvent auparavant, décider de se lancer à la dernière minute, provoque toujours chez moi la même émulation, la même effervescence. Car oui, vous l’aurez compris, j’ai décidé de retenter le coup cette année !  J’avais réussi à terminer le Camp NaNo en début d’année, avec un petit quota inférieur (20 000 ou 30 000 mots, je crois), mais je n’ai pas vraiment participé depuis l’année dernière, lorsque j’avais écrit le premier tome du Rivage des Âmes, à cette occasion. Alors quoi de mieux que de me lancer sur le second tome, cette année ?

Pour le moment, je me retrouve face à un mélange incongru d’impatience et de crainte, l’envie et la hâte de retrouver ces personnages et cet univers qui me sont chers, mais l’angoisse de ne pas être à la hauteur, de ne pas réussir à terminer, après une grande période de néant en matière de créativité… Alors, croisons les doigts ! Je ferai de petits points pendant le mois, sans doute à chaque étape marquante, comme les paliers de « 10 000″, pour éviter de trop vous inonder de messages !

Et vous, participez-vous cette fois ? Sur quels projets vous lancez-vous ? Ou bien suivez-vous des auteurs, des amis, dont les histoires vous intéressent ? (Cette sublime photo, qui servira d’inspiration et trouvée sur Tumblr, vient de Moonlit Japan, et s’appelle « A dance in the dark » )

6 Novembre 2016 – 10 024 !  Le premier palier des 10 000 mots a été dépassé hier, lorsque j’ai pris un peu d’avance sur le quota prévu. J’ai eu un peu de mal à entendre la voix de Calame au début, son point de vue sur les choses, surtout étant donné que ce second tome débute sur une situation un peu périlleuse pour lui. Désavoué par son clan, il doit de nouveau faire ses preuves, mais… en aura-t-il forcément envie ? Lui qui était si gai et enjoué dans le premier tome, cela me fait tout drôle de le découvrir plus taciturne, par la force des choses. Affaire à suivre !

  Lorsque je l’ai laissé hier soir, Calame se trouvait au beau milieu d’un décor semblable à celui-ci : nuit noire, froid glacial et conifères enneigés. Que peut-il donc bien faire, à serpenter ainsi entre les arbres gigantesques ? Vers où le mène sa nouvelle mission… et avec qui ? J’ai hâte de m’y remettre pour pouvoir vous raconter la suite !

Et vous, quels sont vont progrès jusqu’à maintenant ? N’hésitez pas à partager votre avancée ! En attendant, une bonne tasse de café chaud m’attend, pour me réchauffer alors que je m’engage au milieu de toute cette neige ! A très vite !  

15 Novembre 2016 – 31 312  Eh oui, vous ne rêvez pas, un de mes paliers de 10 000 mots est passé à la trappe ! Ayant dépassé les 20 000 mots le jour des élections américaines, je m’apprêtais à poster un petit mot à ce sujet le lendemain. C’était sans compter les bouleversements qui allaient secouer le monde à l’annonce des résultats. Comme beaucoup, j’ai été affectée par les événements qui ont suivi, d’autant plus que j’ai vécu deux ans aux Etats-Unis. Heureusement, je n’ai pas perdu le fil de mon NaNo malgré les émotions qui me traversaient, celui-ci m’a même soutenue à sa façon.

Retrouver Calame, et désormais Petrichor, me fait un bien fou ! Je cherche à les ré-apprivoiser, tout comme ils le font tous deux, l’un envers l’autre. Les mots défilent, même si j’ai toujours du mal à suivre une routine créative qui me convienne. Je crois que c’est pour cela que le NaNo me donne toujours le coup de fouet nécessaire pour avancer vers mon objectif ! Des mois après avoir quitté l’île de leur première enquête, Petrichor et Calame se retrouvent pour enquêter à travers Amissum, la ville post-apocalyptique où ils vivent tous deux. Car oui, si c’est à peine effleuré dans le premier tome à cause de ce huit clos sur l’île, l’histoire se déroule dans un monde un peu différent du nôtre, éloigné de quelque années. Voici donc un défi de taille à affronter dans ce nouvel opus, et qui me donne bien du fil à retordre ! Mener une action toujours aussi haletante, bien qu’elle soit éparpillée au fil de plusieurs endroits et de nombreuses révélations, ainsi que de nouveaux personnages faisant leur entrée sur le devant de la scène, relève bien du défi. J’espère ne pas trop m’emmêler les pinceaux !

Voilà que je dépasse donc les 30 000 mots allègrement, à cette moitié de NaNo. Me voilà parfaitement dans les temps et j’espère que cela durera !  Je continue de m’inspirer d’images et de photographies effrayantes, puisant des anecdotes à travers les livres, les récits et l’internet. Comme cette photographie incroyable de l’Eglise Saint Georges de Lukova, en République tchèque ! Quoi de plus terrifiant que ces sculptures « fantômes » ajoutées par un artiste à cette église abandonnée après un accident lors d’une messe funèbre ? D’ailleurs, ces silhouettes ne sont pas sans rappeler les premières âmes que rencontrent à l’instant Petrichor et Calame dans le roman en cours, les « Sentinelles ». J’espère qu’elles vous feront autant frémir que moi !

Dans ma prochaine mise à jour, je partagerai d’ailleurs avec vous l’un des secrets de l’île de Pavla, qu’ont exploré nos deux chasseurs d’âmes dans le premier tome, ça vous dit ? A très vite !

 27 Novembre 2016 – 44383 D’ici quelques jours – quatre, pour être exacte ! – se terminera le NaNoWrimo… et j’ai pris du retard ! À vrai dire, j’avais pris une avance folle à un moment donné, et je pensais finir presque une semaine en avance, mais je dois avouer que je me suis un peu laissée aller… cette avance m’a joué des tours, bouh ! Rien n’est perdu, toutefois, puisque mon dimanche sera dédié à l’écriture et que je pense boucler sans mal la majeure partie de ce qu’il me manque.

Grâce à cette avancée tranquille, je pense avoir à peu près atteint la moitié du roman. (Oui, au contraire du premier tome, mes deux loulous me font quelques cachotteries !) La seconde partie étant censée se dérouler dans un endroit entièrement différent, il est grand temps que Calame et Petrichor s’échappent de celui où ils se trouvent !

Par ailleurs, je vous avais promis une petite révélation au sujet de mon inspiration pour le premier tome et, comme promis, la voilà ! Vous vous rappelez sans doute de l’île de Pavla, que visitent Petrichor et Calame ? Celle-ci m’a en partie été inspirée par l’île de Poveglia, qui se trouve au large de Venise, ainsi que son histoire ! Je ne vous en dit pas plus ici, pour ne pas gâcher la surprise à ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de lire ce premier tome, mais grâce à cette photographie, vous pouvez imaginer encore davantage l’île étrange au passé sombre que parcourent nos chasseurs de fantôme !  Effrayante, non ? Brr, je n’y passerais pas la nuit !

Dans tous les cas, je ne suis pas prête de lâcher mes deux explorateurs, tant j’adore vous conter leurs aventures !

9 Décembre 2016 – 52 953  Eh oui, il serait sans doute temps de partager avec vous cette victoire ?  Il y a quelques jours, j’ai réussi à remporter mon NaNoWriMo 2016 en dépassant les 50 000 mots nécessaires. Ce n’est toutefois pas la fin de ce périple, ou devrais-je dire plutôt de cette aventure, puisqu’il me reste environ la même chose à écrire pour boucler le roman ! C’est ce qui m’occupe encore maintenant et pour les semaines à venir, avant de me relancer sur un projet dont j’ai vraiment, vraiment hâte de (re)parler avec vous.

En plus, relancer la machine vient avec de nombreux petits plaisirs, puisque les idées s’accumulent pour d’autres projets en parallèle. Mais chaque chose en son temps !

Pendant quelques jours de pause, j’ai pu découvrir de nouvelles perles en matière de jeux vidéo, dont notamment le somptueux Tyranny – que j’ai bouclé en un temps record et que j’ai hâte de recommencer pour tenter d’autres chemins de l’histoire ! J’ai parcouru aussi les mondes de Dying Light, Tom Clancy’s The Division (deux somptueux post-apocalyptiques qui nourrissent à la fois mon roman en cours et un roman futur  ), et enfin celui de Watch Dogs 2, où je découvre San Francisco (D’ailleurs, c’est là que vivent Lou et Noah, les héros d’Above the Trees… une romance à laquelle je dois m’atteler dans… dans… beaucoup de romans !  ). Il faudrait vraiment que je vous fasse un petit mot régulier sur ces jeux vidéo que j’adore, car nombre d’entre eux sont de pures merveilles.

Mais Petrichor et Calame ne peuvent attendre davantage, et je reprends donc la plume (ou plutôt le clavier !) dès ce weekend pour m’y remettre !

19 Janvier 2017 – Et voilà, c’est la tradition ! Après deux mois et demi, le second tome des aventures de Petrichor et Calame est enfin bouclé  106 056 mots, dont 8 185 écrits en ce dernier jour pour arriver à le terminer enfin ! Il décroche donc la palme du roman le plus long que j’aie jamais écrit, je suis abasourdie…

Maintenant, un long chemin éditorial l’attend, entre corrections et modifications. Mais en attendant, je crois que je vais me dévouer corps et âme à une autre activité…  (Ah, on me souffle que j’ai un second roman à écrire, donc le sommeil attendra !)

A très bientôt – dimanche, sans doute – pour un petit article sur ce second tome ! Et ne prenez pas froid ! ❄

 

Sur le même thème

ban-reveil Une nouvelle aube 3 décembre 2014
Écrire (1) 1 juin 2013

Envie de réagir ?