Camp NaNoWrimo 2016 ~ « Above the Trees »

Depuis quelques jours a débuté le Camp NaNoWriMo d’Avril, l’un des deux « mini-NaNoWriMo » de l’année. Si le NaNo de Novembre propose à ses participants d’écrire 50,000 mots en un mois, les camps, versions plus légères et moins contraignantes, permettent à chacun de choisir un objectif qui lui convient, selon son temps, sa motivation, son envie… J’avais déjà eu l’occasion de vous parler du NaNo plusieurs fois par ici, notamment en Juillet dernier, lorsque vous avez pu suivre mes aventures et pérégrinations, lors de l’écriture de Petrichor, ma chasse aux fantômes entamée plus d’une semaine après le début du camp.

Comme je n’ai pas tendance à perdre les bonnes mauvaises habitudes, voilà qu’un projet auquel je réfléchis depuis plusieurs semaines déjà, sans jamais arriver à le prendre dans le bon sens, commence à s’encliqueter de mieux en mieux dans mon esprit. Comprenez par là que la trame, jusque-là floue et pleine de trous, au point que j’avais déjà surnommé affectueusement ce projet mon « petit gruyère, » s’esquisse de manière bien plus claire. Partie d’une idée de roman épistolaire du point de vue de W. (gardons pour le moment un peu de mystère !) et se passant au lycée, voilà que je me retrouve avec un roadtrip du point de vue de L. et se passant quelques années plus tard, vers la fin de l’université. Bon, soit ! Tant que les personnages me parlent, cela me convient ! (Et c’est une nouvelle fois le cas, d’une façon un peu inhabituelle d’ailleurs, puisque non seulement tous deux sortent de mes « archétypes » habituels – non, non, pas de rouquin cette fois ! – et qu’en plus, il se pourrait qu’au lieu de narrer l’histoire de deux garçons, comme c’était l’idée à l’origine, je pense cette fois me lancer et faire de l’un d’eux une jeune femme. Oui, croyez-moi, c’est assez atypique pour que je le souligne !)

Il s’agit d’ailleurs-là d’un autre détail qui a son importance. J’aime, en général, conter le récit et les aventures de héros ou duo masculins, parce qu’étonnamment j’éprouve un mal incroyable à modeler une héroïne qui retienne mon intérêt. J’ai pourtant quelques projets où des héroïnes se sont faufilées (par exemple Maud, dans les Berges du Vide, que j’ai évoqué quelques fois et que certains d’entre vous ont lu, ou Léa, qui apparaît dans l’un de mes romans en pause et qui en est le personnage central, pour une fois !). Mais je pense qu’à trop aimer mes personnages masculins, leur psychologie, leurs émotions et leurs ressorts, j’en viens à stagner dans une certaine facilité, une zone de confort que je ne quitte que rarement. Pourtant, nombre de mes lectures mettent en scène des héroïnes que j’adore, et je vais vous donner l’exemple d’une auteure menant de main de maître ce qui demeure dans mes récits un extra-terrestre (à savoir : les jeunes femmes attachantes, réalistes et inoubliables) : j’ai nommé Rainbow Rowell. Peut-être connaissez-vous d’elle Eleanor & Park, ou plus récemment l’excellent Fangirl, dont certains personnages et certaines scènes sont restés gravés dans ma mémoire encore à ce jour. Il y a peu, j’ai aussi dévoré Attachments, dont pour une fois le protagoniste est masculin, et que j’ai englouti avec le même plaisir que les autres.

Ce NaNo sera donc pour moi l’occasion d’affronter un petit « défi » (qui n’en est sans doute pas un pour nombre d’auteurs !). J’aime pimenter un peu l’écriture lors de ces NaNo, et c’est pour cette raison que j’avais choisi en Juillet dernier d’écrire Petrichor au présent. Cette fois, je pense retourner au passé, puisque cela me manque depuis un moment. Voici également les quelques petites idées de base de ce projet :

De retour dans sa demeure familiale de Louisiane pendant les vacances de Noël, Lou découvre un trésor en cherchant quelques souvenirs de sa mère disparue : les lettres qu’il a échangées lors de sa dernière année de lycée avec Winter, qui avait pris une place toute particulière dans sa vie, et dans son cœur.

  • Style & mots-clefs : New Adult, tranche de vie, roadtrip, romance et passage à l’âge adulte. Souvenirs, pardon, amitié et ponts rompus.
  • But : 30,000 mots pendant le Camp NaNoWriMo.
  • Objectif global : 60,000 mots environ. (Sachant que je suis nulle à ce genre d’estimations !)
  • Divers : Passé simple, narration à la troisième personne, langage moderne, mélange d’introspection et d’action.

Vous remarquerez que ce petit résumé reste vague, la raison en est simple : je préfère pour le moment garder une petite part de mystère sur l’ensemble du récit, puisque celui-ci risque fort de changer et d’évoluer au fil de l’écriture. Mais vous remarquerez que j’ai déjà dévoilé les prénoms de mes deux héros !

Et vous, participez-vous au Camp NaNo cette année ? Quels sont vos projets ? Bien sûr, n’hésitez pas à repasser par ici, puisque je compte mettre à jour ce post lorsque je débuterai (enfin !) l’écriture, et pour pouvoir partager avec vous l’évolution de ce nouveau roman ! A très vite 🙂

Sur le même thème

Écrire (1) 1 juin 2013
Corrections 3 mai 2014

Envie de réagir ?