CampNaNo 2017 ~ Le Vide

Louis & Valentin

Si vous me suivez depuis un moment, vous n’êtes sans doute pas étranger à cet exercice original et un peu farfelu qu’est le « NaNoWriMo »,  cet événement en Novembre qui propose à ses participants d’écrire 50,000 mots (voire même un roman) en un mois. Viennent s’ajouter à cela deux « mini-NaNo » en Avril et Juillet, sortes de « camps » de vacances, plus légers et moins contraignants puisque chacun choisit son objectif. L’année dernière, j’avais participé au Camp NaNo d’Avril avec « Above the Trees », roman New Adult et tranche de vie mêlant roadtrip, souvenirs et ponts rompus, pour une romance un peu décalée, feutrée. J’avais atteint mon objectif de 30,000 mots de justesse après un petit passage à vide, qui s’explique par le fait que mon histoire n’était pas tout à fait aboutie. Depuis, je la remanie en pensée et je pense avoir désormais trouvé une trame qui me convient davantage, ouf ! Un autre projet à venir, donc :)

En Juillet, travail oblige, j’avais pour une fois passé mon tour pour le Camp NaNo, avant d’enchaîner sur le véritable NaNoWriMo de Novembre avec le second tome de Broken Souls, « Calame ». Je n’ai toutefois pas cessé d’écrire depuis, disons que je suis restée plus ou moins en NaNo perpétuel, puisque j’ai enchaîné sur la suite et fin de ce second tome, puis je me suis lancée sur un projet très particulier, mon fameux Camp NaNo d’Avril 2017 – ouf, nous y voilà ! 😉

Pour la petite histoire

Louis & Valentin par Felix Avenier

Sobrement appelé maintenant « Le Vide », les plus malins d’entre vous auront reconnu mon ancien roman, « Sur les berges du Vide ». Il s’agissait déjà alors d’un roman à l’histoire toute particulière, puisque je l’ai écrit il y a plus de cinq ans en suivant les codes des « feuilletons » d’époque, avec une petite originalité : chaque semaine, je publiais un nouveau chapitre du roman, avant de le terminer sur un cliffhanger, laissant alors le choix au lecteur de décider de la suite de l’aventure de Louis et Valentin ! Ce fut pour moi une expérience assez inoubliable, puisque je découvrais alors dans cette interaction avec mes lecteurs une nouvelle forme de motivation, très addictive, je dois dire ! :3 Pour la première fois, j’osai incorporer les thèmes qui me fascinaient, tout en développant à l’envie un univers tout droit sorti de mes rêves, mes obsessions et mes passions : comme souvent, des « héros » qui n’en sont pas vraiment, assortis d’aventures rocambolesques, d’un monde gothique et victorien à l’envie, de la mode d’une époque qui me séduit tant, et d’émotions mêlées, envie, jalousie, frayeur, obstination… Bref, une saga qui voulait mêler aventure et frisson, dans un univers aussi décalé qu’inquiétant, perclus d’ombres et de secrets.

Renaissance

Louis & Valentin par Saniika

Alors pourquoi remanier un tel projet ? Tout simplement parce que cinq années plus tard, le roman d’origine ne correspond plus à mes attentes. Je me suis peu à peu rendue compte de ses défauts (même si je n’oublie pas ses qualités), et surtout j’ai constaté que si j’avais lancé de nombreuses pistes au potentiel incomparable, je n’avais pas joué toutes mes cartes dans ma réalisation. Je ne faisais qu’effleurer les sujets qui me fascinaient, je n’évoquais qu’à peine les intrigues et les sentiments. Il était donc temps de faire table rase du passé, pour reprendre de zéro. Autant vous dire qu’à l’excitation d’un tel projet se mêlait la folle angoisse de ne pas y arriver !

Mais je ne me retrouve pas seule dans cette entreprise ! En effet, je travaille de concert avec mon éditeur dont le soutien s’est révélé encore une fois inestimable. En août dernier, nous avons donc entamé cette tabula rasa. Exit, les anciens romans, les points faibles, les pistes oubliées… J’ai repris chaque chapitre, chaque paragraphe, pour en extirper l’essence et garder les concepts qui me tenaient à cœur, les personnages qui valaient le coup de rester, les points-clefs de l’intrigue que je souhaitais conserver. Armée d’une batterie de questions, j’ai fait peu à peu la part entre l’ancien récit et ses faiblesses, et l’histoire à venir. Ensuite est venu le brainstorming pour tâcher de réfléchir à tout ce que je souhaitais ajouter à cette idée d’origine, sans n’avoir jamais osé le faire : les aspects steampunk de l’univers, par exemple, l’enquête, les mystères. Pour résumer, cette phase ressemblait à un gigantesque cocktail où j’aurais plongé tous les éléments qui me font frémir, rêver, trembler, rire ou même pleurer. Et j’ai secoué un grand coup… 😀

Et maintenant ?

Louis par Nephyla

Maintenant commence la réécriture ! J’ai à vrai dire entamé ce travail dans la foulée, après avoir bouclé le second tome de Broken Souls fin Janvier, mais j’ai fait face à un terrible contrecoup dû à la fatigue. Épuisée par l’écriture de Calame et une mauvaise grippe, j’ai peiné pendant deux mois à me replonger dans le récit de Louis et Valentin, jusqu’au déclic que m’apporte presque chaque fois le NaNo ! Je souhaitais profiter de l’émulation de cet événement pour m’y relancer corps et âme, et je n’ai pas été déçue. À titre de comparaison, si j’avais écrit 27,000 mots en deux mois auparavant (un chiffre extrêmement bas pour moi, qui tourne d’ordinaire entre 1000 et 2000 mots par jour), voilà que le lancement du Camp m’a permis d’écrire 14,000 mots en huit jours. La machine est définitivement relancée… croisons les doigts pour qu’elle ne s’enraye plus ! :)

Mais… de quoi est-ce que ça parle, au juste ?

Il est vrai que je vous ai beaucoup parlé « technique », sans évoquer vraiment le cœur de l’histoire ! À l’époque, voici comment je résumais l’histoire de Louis et Valentin :

Valentin, jeune professeur de lettres fraîchement débarqué à la capitale  d’une contrée étrange, rencontre Louis de Laire, marquis du royaume, et devient son meilleur ami. Lorsqu’ils sont convoqués à la cour du Roi Léandre, qui terrorise le peuple par sa folie, ils entament un bien étrange périple. Surmonteront-ils les mystères et les obstacles qui les attendent ? Quand Valentin découvrira peu à peu qui il est et le don énigmatique qu’il possède, Louis lui enseignera ce qu’il sait de ce monde et de ses secrets. Les dangers du palais épargneront-ils leur amitié, et surtout leurs vies ?

Louis & Valentin par Soyouz

Ouille, ouille… Je l’avoue, ça me pique un peu les yeux. Voilà là, selon moi, l’un des nombreux problèmes passés de ce récit, mais je suppose qu’il s’agit d’un problème rencontré par n’importe quel écrivain. Comme il est difficile de poser sur ses écrits passés un regard serein ! Voici plutôt sur quoi je pars maintenant :

Cisné, capitale cosmopolite à l’aube de la révolution industrielle, se trouve au bord d’un phénomène inexplicable : le « Vide ». Personne ne s’en inquiète, au point que la majorité de la population considère son existence comme ordinaire. Une indifférence générale que ne peut tolérer Valentin Darly, professeur de lettres à la carrière prometteuse, fraîchement muté à Cisné. Aux côtés de Louis de Laire, un dandy volage et flegmatique à qui il voue une admiration sans borne, Valentin tente de percer les mystères des « passages fantômes » de la ville, sans savoir que l’on ne peut altérer vainement les forces en sommeil du royaume.

Bien sûr, il ne s’agit-là pour le moment que d’un petit résumé sommaire, sorte de point de départ de cette enquête. Afin de recentrer le récit, j’ai en effet décidé de construire sa « colonne vertébrale » en me concentrant sur cette investigation, puis d’y rattacher ensuite les événements qui me sont chers. L’avenir nous dira si ce choix était judicieux !

Alors continuons !

Louis & Valentin par Lowenael
Louis & Valentin par Lowenael

Finissons donc par deux petites choses ! Tout d’abord, comme je l’avais fait pour « Above the Trees », un petit point sur mes objectifs de ce mois.

  • Style & mots-clefs : « Gaslight Fantasy », souvenirs oubliés, secrets dévoilés et passages dissimulés. Une enquête sur « le Vide », menée par Valentin, professeur discret qui voit au travers du voile de notre monde, et Louis, marquis sulfureux doué pour les embrouilles.
  • But : 50,000 mots pendant le Camp NaNoWriMo.
  • Objectif global : 125,000 mots environ. (Sachant que je suis toujours aussi nulle à ce genre d’estimations !)
  • Divers : Passé simple, narration à la première personne, langage formel et un peu désuet, mélange d’introspection et d’action.

Et histoire de conclure chaque journée d’écriture, j’ai également pris l’habitude de poster sur Twitter une petite phrase ou deux, résumant ma session du jour. J’adore d’ailleurs cet exercice ! Je vous les reposte donc ici, et j’y ajouterai aussi les suivants !

  • 01/04 – Armés d’une bougie, Valentin & Louis parlementent devant un tableau… (Quelle bande de bavards). #CampNaNoWriMo – Jour 1 !
  • 02/04 – Au détour d’un escalier dérobé, Valentin découvre un bureau secret, une carte mystérieuse, et le regard de Louis. #CampNaNoWriMo – Jour 2 💕
  • 03/04 – Fascinés, Louis & Valentin lèvent le voile des apparences et voient danser les mots qui ornent les murs. #CampNaNoWriMo – Jour 3 🖤
  • 04/04 – Rêveur ou passe-muraille ? Valentin entraîne Louis à travers un passage végétal et vivant… suivi d’une ombre. #CampNaNoWriMo – Jour 4 🌿
  • 05/04 – Où mène ce passage éphémère, au détour duquel Valentin & Louis tentent de percer l’illogisme du présent ? #CampNaNoWriMo – Jour 5 🚪
  • 06/04 – À l’aube, l’ombre se révèle. Valentin lui accordera-t-il sa confiance, avant que Louis ne le fasse pour lui ? – #CampNaNoWriMo Jour 6 👻
  • 07/04 – Entre deux insomnies, Valentin ressasse, tergiverse et se tourmente. La clef se cache-t-elle chez le Dr Fontaine ? #CampNaNoWriMo – Jour 7 🎩
  • 08/04 – Valériane et pavot promettent un sommeil longtemps désiré… mais Valentin y trouvera-t-il le repos ? #CampNaNoWriMo – Jour 8 💤

Dans tous les cas, si vous tentez vous aussi le CampNaNo, quel que soit votre objectif, je vous souhaite bonne chance ! Qu’écrivez-vous ? Où en êtes-vous ? Je veux tout savoir ! 😉

 

Sur le même thème

News Venir aux nouvelles 26 juillet 2013
Livre Paris 2017 Souvenirs de Livre Paris 2017 29 mars 2017

Envie de réagir ?